Où vit le père sans abri avec sa fille de 10 ans ? la police décide de les aider

DIVERTISSEMENT

Parfois, la vie peut nous réserver des périodes de difficultés, si longues qu’elles semblent interminables, mais heureusement, même les nuits les plus sombres prennent fin avec l’aube. M. James Schweikhard, un papa célibataire américain de 41 ans qui s’est retrouvé à vivre dans la rue avec sa fille de 10 ans, le sait très bien. Tout ce qu’ils avaient était une petite camionnette, mais après avoir essayé plusieurs fois de trouver un emploi ou une maison en Oklahoma, James a pensé déménager au Colorado pour trouver plus de chance. Ne trouvant aucun logement, il a commencé à vivre avec sa fille à l’intérieur de la camionnette.
Ils sont arrivés dans l’État du Colorado au cours de l’été et James a immédiatement inscrit sa fille à l’école pendant qu’il trouvait un petit emploi pour survivre. Les enseignants de sa fille ont commencé à soupçonner que l’enfant vivait dans des conditions inadéquates et ont signalé leur inquiétude au service de police de Lakewood. Le gendarme Butler est aussitôt allé voir ce qui se passait. Entre-temps, les choses se dégradent encore pour James : sa camionnette a cessé de fonctionner et – incapable de se rendre au travail en voiture – il a été licencié. Lorsqu’il a vu l’agent Butler, James a tressailli, craignant que sa situation précaire ne lui coûte la garde de sa fille, mais au contraire, quelque chose d’inattendu s’est produit. La police a loué une dépanneuse à ses frais et a fait réparer le véhicule gratuitement. Le mécanicien chargé de la réparation a été tellement ému par l’histoire du jeune papa qu’il a décidé de passer le mot pour l’aider à trouver un nouvel emploi et un foyer. Rapidement, James a reçu pas moins de cinq offres d’emploi et une petite maison avec un loyer abordable. L’homme de 41 ans a accepté avec plaisir l’une des offres d’emploi et a été étonné de la rapidité avec laquelle la police a pu résoudre les problèmes qu’il endurait depuis près de deux ans.
La nouvelle est parvenue aux oreilles de toute la communauté de Lakewood et presque tous les résidents ont offert une aide financière, des produits de première nécessité et tout ce qu’ils pouvaient pour permettre à James et à sa fille de repartir du bon pied. Untel a donné de la vaisselle, un autre, un réfrigérateur, d’autres un lit, des meubles, et ainsi de suite. « Cela a restauré ma foi en l’humanité. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma joie et ma gratitude », a commenté James. « C’est une question de faire partie de la communauté. Je suis étonné que nous ayons réussi à faire cela si rapidement. On m’a toujours appris qu’il faut donner un coup de main en plus et non en moins. James a fait le plus gros du travail pour s’organiser », a expliqué le sergent Dave Hoover : « Maintenant, c’est à lui de jouer, c’est un point de départ. Nous sommes convaincus qu’il poursuivra ce parcours en faisant de son mieux », a-t-il ajouté. Il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter bonne chance.

droleinfo
Rate author
Drôle de monde