Un vieux chauffeur de camion sauve une femme qui travaillait dans la rue : «Tu n’oublieras jamais ma récompense», dit-elle

DIVERTISSEMENT

Le grand-père d’Arturo : c’était Frank. C’est comme ça que tout le monde le connaissait dans son quartier ; pratiquement personne ne l’appelait par son nom. Mais maintenant, il était sur le point de le perdre. Tout a commencé après que son fils unique et sa belle-fille aient eu un accident mortel quelques mois plus tôt. La nouvelle a été dévastatrice pour Frank, mais la perspective de perdre la garde de son petit-fils en raison de son incapacité à subvenir à ses besoins était la pire.😦
Les choses ont changé quand il a réalisé qu’il avait deux choix : s’asseoir et pleurer ou se battre pour la garde de son petit-fils. Frank a choisi ce dernier, même s’il savait que ce ne serait pas facile. Il a travaillé comme chauffeur de camion de conditionnement de viande, mais le salaire n’était pas suffisant pour subvenir aux besoins de son petit-fils. Néanmoins, il a demandé la garde d’Arturo et a fait de son mieux pour lui éviter d’aller dans un refuge. « Je crains de ne pas pouvoir vous aider, monsieur. Vous ne répondez pas aux exigences de l’État pour soutenir financièrement votre petit-fils », a déclaré le juge Hurtado, qui a entendu l’affaire. Frank ne pouvait pas sortir ces mots de sa tête. Sa vie n’aurait aucun sens si Arturo n’était pas avec lui, alors il a commencé à prendre des quarts de travail supplémentaires dans l’entreprise. Il avait besoin d’argent pour prouver qu’il pouvait s’occuper du garçon. Un matin, Frank conduisait sa camionnette dans un nouveau quartier quand il a vu une femme au milieu de la route. Il s’est arrêté sur le bord de la route, a couru vers elle et a découvert qu’elle était en train d’accoucher.
« Oh mon Dieu, nous devons aller à l’hôpital ! Juste une minute, madame ! » Frank s’est précipité vers son camion et a composé le numéro d’urgence sur son téléphone portable. «Une femme est en train d’accoucher au milieu de la route. Elle a besoin d’aide maintenant!» il cria. «C’est urgent.» «Madame», dit-il en se tournant vers la femme. «L’aide est en route, attendez.» Mais la femme était dans un état terrible ; Frank pouvait le voir. Si elle n’arrivait pas à l’hôpital à temps, son enfant serait en danger. À ce moment-là, il se souvint de son petit-fils et de tout ce qu’il comptait pour lui, et décida d’emmener lui-même la femme à l’hôpital. « Madame, dit-il doucement. « J’ai bien peur que nous ne puissions pas attendre. Si vous me le permettez, je peux vous emmener à l’hôpital.» La femme, gémissant de douleur, hocha la tête. « Je vous serais très reconnaissante, monsieur, dit-elle à bout de souffle.
«OK, je vais essayer de te soulever pour que nous puissions marcher ensemble jusqu’au camion», a déclaré Frank. Mais le siège était trop haut et la femme ne pouvait pas monter. Submergé par l’émotion, l’homme pria avec ferveur. Quelques minutes plus tard, la sirène de l’ambulance a retenti et Frank a couru vers la route en agitant les bras. Deux ambulanciers sont sortis et ont emmené la femme à l’hôpital. Il a décidé de monter dans son camion et de conduire avec elle. Il a envoyé un SMS à son patron pour dire qu’il avait une urgence et a demandé à un collègue de prendre en charge ses livraisons. À l’hôpital, il espérait que la femme et son bébé étaient en sécurité. Il se souvenait du moment où sa belle-fille était entrée en travail. Tout le monde était inquiet jusqu’à ce qu’ils entendent le petit Arturo pleurer. «Seigneur», pria-t-il en larmes. «Aidez la femme et son enfant! Veuillez vous tenir à ses côtés. Que tout se passe bien.»
Heureusement, les prières de Frank ont ​​été exaucées. La femme a donné naissance à une petite fille en bonne santé. Grâce à ses actions rapides, ils sont arrivés à l’hôpital à temps pour éviter une issue tragique.
Lorsqu’elle a été transférée dans une pièce, Frank lui a rendu visite. Elle pleurait et le remerciait pour ce qu’il avait fait pour l’aider. «Merci Monsieur!» lui dit la femme. « Je ne sais pas ce que j’aurais fait sans votre aide. Merci d’avoir payé l’ambulance aussi. S’il vous plaît, j’ai besoin de vos coordonnées pour vous rembourser.» « D’accord, mais s’il vous plaît, ne vous en faites pas pour le moment », dit poliment Frank. « J’ai un petit-fils. Il n’a que six ans. Il est mon monde et j’ai tout fait en pensant à lui.» «Je suis Frank, au fait. Et je suis heureux d’avoir aidé ce doux petit ange à venir au monde », a-t-il dit en regardant tendrement le bébé endormi. La femme sourit. «Je suis Alicia. Mon mari veut que la petite fille s’appelle Rosalba. Il travaille à l’étranger, donc on ne se voit pas souvent. Je marchais vers la maison de ma sœur, à quelques rues de là, lorsque le travail a commencé. Une infirmière le lui a déjà dit et il devrait bientôt arriver».
«Je suis content d’entendre ça», a déclaré Frank. «Parfois, la famille est tout ce dont vous avez besoin — c’est le trésor le plus précieux!» ajouta-t-il au bord des larmes. « Frank, dit-elle doucement. «Êtes-vous d’accord?» Franck secoua la tête. « Non… J’ai perdu ma famille il y a quelques mois, et maintenant c’est juste moi et mon petit-fils et je ne sais pas quoi faire. Je pourrais perdre la garde de lui parce que je n’ai aucun moyen de le soutenir. Tout a été si dur !» «C’est horrible. Franck, y a-t-il quelque chose que je puisse faire ? » « Je ne pense pas, mais merci. Je suis désolé de vous avoir dérangé avec mes problèmes. Je devrais probablement y aller. Je dois rentrer à l’heure.» Il quitta la pièce et Alice se sentit très mal pour lui. « Tu n’oublieras jamais ma récompense ! Je te le promets, Frank, se dit-elle. « Je vous rendrai la pareille ! ».
Frank n’avait aucune idée de ce qu’Alicia était sur le point de faire et comment cela changerait sa vie. Le lendemain, il s’apprêtait à partir travailler lorsqu’un message arriva sur son téléphone. Il a mis ses lunettes de lecture et a été totalement choqué. «C’est incroyable! D’où vient tout cet argent?» se demanda-t-il. Le compte de Frank avait été crédité de tant d’argent qu’il n’aurait pas à s’inquiéter du reste de sa vie ou de l’éducation d’Arthur. «Ce doit être une erreur», pensa-t-il. Il se précipita à la banque pour s’enquérir du mystérieux dépôt. « Ce transfert a été effectué sur votre compte, monsieur. Il n’y a pas d’erreur!» lui assura l’employé de banque. « Mais qui a fait ce transfert ? », a-t-il voulu savoir. C’est alors que son téléphone a sonné avec un autre message. Cette fois, c’était d’Alicia.
Le message disait : «Merci de laisser vos coordonnées à la réceptionniste. La gentillesse est ce qui nous aide à survivre dans ce monde fou, Frank. Aucun argent ne pourra jamais compenser ce que tu as fait pour moi, mais j’espère que cela te permettra d’obtenir la garde de ton petit-fils. Vous avez sauvé ma fille et moi et je vous en serai toujours reconnaissant. Je t’aime, Alicia.» Frank a pleuré devant l’incroyable générosité d’Alicia. Elle venait de lui donner une raison d’être heureux à nouveau. Grâce à elle, il a pu récupérer la garde de son petit-fils. Aujourd’hui, il conduit toujours le camion, mais maintenant il le fait pour le plaisir de travailler et de rester actif ; il sait que personne ne le séparera de son petit-fils. Et tout ce qu’il peut demander, c’est une longue vie pour le voir grandir et devenir un homme bon.

droleinfo
Оцените автора