Maisons insolites de différents tribus africains: Vous serez surpris de ces maisons extraordinaires

DIVERTISSEMENT

Dans notre monde moderne, il y a des peuples que la civilisation n’a pas encore touchés. Ces tribus sauvages vivent comme elles le faisaient il y a des centaines d’années. Par exemple, en Afrique, il y a les maisons les plus insolites, elles sont fabriquées à partir de matériaux à partir desquels nous ne penserions même pas à construire. Aujourd’hui nous vous présentons une petite sélection de maisons habitées par des représentants de différentes tribus africaines.

Berbères. Ces gens construisent des maisons depuis des centaines d’années, creusant des niches dans les rochers. Écoute, c’est pas mal du tout.

Cette roche calcaire permet aux gens de construire des habitations à plusieurs étages. Soit dit en passant, dans la chaleur d’une telle maison, il fera frais et la température sera toujours la même. Les chambres sont reliées par de longs tunnels, comme si les rues étaient souterraines. Le mobilier de ces maisons est également en calcaire, il est abattu lors de la construction de l’habitation elle-même. Ils n’ont pas de papiers peints sur les murs, mais il y a des ornements avec divers animaux mythiques. Massaï. Cette tribu mène une vie nomade. Avec leur bétail, ils se déplacent d’un endroit à l’autre à la recherche de nouveaux pâturages. En règle générale, ils disposent d’un logement temporaire et de moyens improvisés.

Les maisons de Caracas sont faites de longs troncs d’arbres et de fines brindilles, et les fissures sont recouvertes de bouse de vache mélangée à du sable et de l’herbe. Il n’y a pas de fenêtres dans ces habitations, puisque les gens n’y passent que la nuit et pendant la journée, ils font leurs activités quotidiennes dans la rue. Morsi. Leur occupation principale est l’élevage et l’agriculture, donc leurs maisons ressemblent à ceci. À l’aide de troncs épais, ils fabriquent un cadre, puis le recouvrent de tiges de riz sèches et d’herbe, cela ressemble à des gerbes, avec un petit vison – l’entrée.

Les maisons de cette tribu sont faites de tiges épaisses attachées avec des vignes et des feuilles de palmier sont utilisées comme couverture. Les gens emportent ces maisons avec eux, car ils sont principalement occupés à la cueillette. Tribu Musgum. Cette tribu parcourt les États du Tchad et du Cameroun. Comme il s’agit principalement d’une zone humide, il n’y a pas beaucoup de matériaux de construction. Par conséquent, les gens utilisent du sable, de l’argile et divers sols marécageux. Ces maisons sont obtenues sous les formes les plus inhabituelles, mais en même temps elles s’intègrent très harmonieusement dans le paysage local.

La surface de la maison, appelée musgum-tolek, est immanquablement nervurée. Cela a sa propre signification: la pluie, qui coule sur de l’argile séchée, ne lave pas les murs et il y a un trou au sommet pour la ventilation.

droleinfo
Оцените автора